Biographie de Claire Martin


Crédit photo : Jocelyn Bernier

Claire Martin

(1914-2014)

Claire Montreuil voit le jour à Québec. Après des études chez les Ursulines de Québec et les soeurs de la congrégation de Notre-Dame de Beauport, elle travaille comme secrétaire puis, dans les années quarante, comme speakerine à CKCV (Québec), à CBV (Québec) et à CBF (Montréal). C’est à cette époque qu’elle adopte le nom de sa mère, Martin. Après son mariage avec Roland Faucher en 1945, elle s’installe à Ottawa, où elle fait de la traduction avant de publier un premier recueil de nouvelles, en 1957.

Son roman Doux amer, publié en 1960, est l’un des finalistes du prix Fémina. Claire Martin atteint la notoriété avec la publication de ses mémoires parues en 1965 et 1966, sous le titre Dans un gant de fer. Une œuvre qui lui mérite aussi le Prix de la Province de Québec, le Prix Jean Hamelin et le Prix du Gouverneur général du Canada. En 1984, Claire Martin revient s'installer à Québec pour ne plus en repartir. Elle poursuit sa carrière d’écrivaine en publiant deux autres recueils de nouvelles et d’autres romans, dont Le Feu purificateur, sorti alors qu’elle a 94 ans.

« Retour à la Bibliothèque Claire-Martin (anciennement Saint-Jean-Baptiste)

Partagez cette page :