Ateliers et animations - Animations

16 élément(s) trouvé(s)
12
Nombre par page :
select

La Promenade des écrivains - Regards de flâneuses

Samedi 25 août 2018

10 h 30

Durée : 2 h

Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas (La Cité-Limoilou)

Coût d'entrée : 20 $

Les femmes voient la ville différemment, se l’approprient d’une autre façon. Si le territoire se lisait soudain au féminin, que découvrions-nous? Chez Adrienne Choquette (Laure Clouet, 1961), la bourgeoise claustrée avance à tâtons hors des sentiers battus, tandis que l’héroïne d’Andrée Maillet (Les remparts de Québec, 1965) se promène de nuit, flambant nue, en signe de contestation. Chez Denise Desautels, la poète se promène Dans une ville étrangère (1989), respire le fleuve, « [d]e fragment en fragment, jusqu’à ce que le bruit de l’eau réconcilie les villes, la réalité de la vision et la mémoire. » Avec Lise Tremblay, « la femme qui marche » mène une errance incessante dans les rues du Vieux-Québec, pour arrêter le temps. (L’hiver de pluie, 1990.) Pour Nicole Brossard, les ruines de la ville sont objets de fascination: « Elles forcent en nous la pensée du temps, une sensualité du temps aussi simple que il était une fois au bord de la mer, la transparence, la pureté, la nature grandeur nature. » (Hier, 2001.) Quant à Martine Delvaux, elle questionne sa ville natale, qui lui est étrangère, par laquelle elle tente de recoudre les blancs de ses origines. (Blanc dehors, 2015.) Chez ces six écrivaines, arpenter la ville répond à la quête identitaire, un appel à créer pour prendre part à la mémoire. 

Départ : Monument Wolfe, devant le Musée nationale des Beaux-Arts du Québec, Québec 


Depuis dix-huit ans, La Promenade des écrivains fait connaître le patrimoine littéraire de Québec, par des visites guidées où des textes d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui sont lus sur les lieux-mêmes qui les ont inspirés.

Renseignements et réservations : 418 641-6797, poste 3

Adultes

 Rencontre littéraire

La Promenade des écrivains - Le petit monde de Roger Lemelin

Dimanche 26 août 2018

10 h 30

Durée : 2 h

Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas (La Cité-Limoilou)

Coût d'entrée : 20 $

Le quartier Saint-Sauveur n'a plus besoin de présentation depuis que Roger Lemelin l'a immortalisé, d'abord par Au pied de la pente douce (1944), puis par Les Plouffe (1948). Mais que reste-t-il du quartier ouvrier d'avant la Révolution tranquille ? Visitez la paroisse du bon curé Folbèche, où s'exercent encore les métiers de tanneurs, de typographes et de sténodactylos, tandis que les cordes à linge se suspendent entre la cloche du tramway et les chansons d'Alys Robi. 

Départ : Monument des Braves, Québec (parc des Braves, coin chemin Sainte-Foy et avenue des Braves) 


Depuis dix-huit ans, La Promenade des écrivains fait connaître le patrimoine littéraire de Québec, par des visites guidées où des textes d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui sont lus sur les lieux-mêmes qui les ont inspirés.

Renseignements et réservations : 418 641-6797, poste 3

Adultes

 Rencontre littéraire

Cercle de parole sur l'art de simplifier sa vie 

Du 17 juillet au 28 août 2018

19 h

Durée : 1 h 30

Gratuit

Un groupe de partage qui vise à offrir un espace sans jugement, pour se déposer, s’exprimer et écouter les personnes qui aspirent à un mieux-être et une vie plus épanouie. Une série de rencontres offerte tous les mardis soirs jusqu'à la fin août.

Animé par Louise Vallée, auteure du livre L’art d’être à l’écoute de soi avec passion, sagesse et authenticité.

Renseignements : 418 641-6110

Adultes

La Promenade des écrivains - Regards de flâneuses

Samedi 1er septembre 2018

10 h 30

Durée : 2 h

Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas (La Cité-Limoilou)

Coût d'entrée : 20 $

Les femmes voient la ville différemment, se l’approprient d’une autre façon. Si le territoire se lisait soudain au féminin, que découvrions-nous? Chez Adrienne Choquette (Laure Clouet, 1961), la bourgeoise claustrée avance à tâtons hors des sentiers battus, tandis que l’héroïne d’Andrée Maillet (Les remparts de Québec, 1965) se promène de nuit, flambant nue, en signe de contestation. Chez Denise Desautels, la poète se promène Dans une ville étrangère (1989), respire le fleuve, « [d]e fragment en fragment, jusqu’à ce que le bruit de l’eau réconcilie les villes, la réalité de la vision et la mémoire. » Avec Lise Tremblay, « la femme qui marche » mène une errance incessante dans les rues du Vieux-Québec, pour arrêter le temps. (L’hiver de pluie, 1990.) Pour Nicole Brossard, les ruines de la ville sont objets de fascination: « Elles forcent en nous la pensée du temps, une sensualité du temps aussi simple que il était une fois au bord de la mer, la transparence, la pureté, la nature grandeur nature. » (Hier, 2001.) Quant à Martine Delvaux, elle questionne sa ville natale, qui lui est étrangère, par laquelle elle tente de recoudre les blancs de ses origines. (Blanc dehors, 2015.) Chez ces six écrivaines, arpenter la ville répond à la quête identitaire, un appel à créer pour prendre part à la mémoire. 

Départ : Monument Wolfe, devant le Musée nationale des Beaux-Arts du Québec, Québec 


Depuis dix-huit ans, La Promenade des écrivains fait connaître le patrimoine littéraire de Québec, par des visites guidées où des textes d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui sont lus sur les lieux-mêmes qui les ont inspirés.

Renseignements et réservations : 418 641-6797, poste 3

Adultes

 Rencontre littéraire

La Promenade des écrivains - Sur la piste de Maud Graham

Dimanche 2 septembre 2018

10 h 30

Durée : 2 h

Coût d'entrée : 20 $

L'œuvre de Chrystine Brouillet accorde une place d'honneur à Québec, notamment dans la série policière Maud Graham, où la détective fouille les moindres recoins de la ville pour résoudre ses enquêtes. Du quartier Saint-Jean-Baptiste aux Plaines d'Abraham, lancez-vous sur la piste de Biscuit, là où les scènes de crimes et les petits bistrots sont le lot quotidien d'une détective aussi gourmande que mauvaise cuisinière. 

Départ : Bibliothèque Claire-Martin, 755, rue Saint-Jean, Québec 

Depuis dix-huit ans, La Promenade des écrivains fait connaître le patrimoine littéraire de Québec, par des visites guidées où des textes d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui sont lus sur les lieux-mêmes qui les ont inspirés.

Renseignements et réservations : 418 641-6797, poste 3

Adultes

 Rencontre littéraire

La Promenade des écrivains - Regards de flâneuses

Samedi 8 septembre 2018

10 h 30

Durée : 2 h

Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas (La Cité-Limoilou)

Coût d'entrée : 20 $

Les femmes voient la ville différemment, se l’approprient d’une autre façon. Si le territoire se lisait soudain au féminin, que découvrions-nous? Chez Adrienne Choquette (Laure Clouet, 1961), la bourgeoise claustrée avance à tâtons hors des sentiers battus, tandis que l’héroïne d’Andrée Maillet (Les remparts de Québec, 1965) se promène de nuit, flambant nue, en signe de contestation. Chez Denise Desautels, la poète se promène Dans une ville étrangère (1989), respire le fleuve, « [d]e fragment en fragment, jusqu’à ce que le bruit de l’eau réconcilie les villes, la réalité de la vision et la mémoire. » Avec Lise Tremblay, « la femme qui marche » mène une errance incessante dans les rues du Vieux-Québec, pour arrêter le temps. (L’hiver de pluie, 1990.) Pour Nicole Brossard, les ruines de la ville sont objets de fascination: « Elles forcent en nous la pensée du temps, une sensualité du temps aussi simple que il était une fois au bord de la mer, la transparence, la pureté, la nature grandeur nature. » (Hier, 2001.) Quant à Martine Delvaux, elle questionne sa ville natale, qui lui est étrangère, par laquelle elle tente de recoudre les blancs de ses origines. (Blanc dehors, 2015.) Chez ces six écrivaines, arpenter la ville répond à la quête identitaire, un appel à créer pour prendre part à la mémoire. 

Départ : Monument Wolfe, devant le Musée nationale des Beaux-Arts du Québec, Québec 


Depuis dix-huit ans, La Promenade des écrivains fait connaître le patrimoine littéraire de Québec, par des visites guidées où des textes d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui sont lus sur les lieux-mêmes qui les ont inspirés.

Renseignements et réservations : 418 641-6797, poste 3

Adultes

 Rencontre littéraire

La Promenade des écrivains - Sur la piste de Maud Graham

Dimanche 9 septembre 2018

10 h 30

Durée : 2 h

Coût d'entrée : 20 $

L'œuvre de Chrystine Brouillet accorde une place d'honneur à Québec, notamment dans la série policière Maud Graham, où la détective fouille les moindres recoins de la ville pour résoudre ses enquêtes. Du quartier Saint-Jean-Baptiste aux Plaines d'Abraham, lancez-vous sur la piste de Biscuit, là où les scènes de crimes et les petits bistrots sont le lot quotidien d'une détective aussi gourmande que mauvaise cuisinière. 

Départ : Bibliothèque Claire-Martin, 755, rue Saint-Jean, Québec 

Depuis dix-huit ans, La Promenade des écrivains fait connaître le patrimoine littéraire de Québec, par des visites guidées où des textes d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui sont lus sur les lieux-mêmes qui les ont inspirés.

Renseignements et réservations : 418 641-6797, poste 3

Adultes

 Rencontre littéraire

Les Neurones gris

Vendredi 14 septembre 2018

14 h

Durée : 1 h 15

Coût d'entrée : Gratuit avec réservation

Dans cet atelier, nous vous proposons des exercices diversifiés afin de garder votre mémoire active : trouver le mot qui unit trois autres mots, des charades, des devinettes, reformer un mot à partir de ses lettres mélangées, rebus, trouver l'intrus et bien plus.

Animé par Marie-Soleil Gélineau

En collaboration avec La Fraternité Sainte-Marie de Vanier, organisme de soutien à domicile pour les gens habitant Vanier et Duberger : repas livrés à domicile, accompagnement-transport pour les rendez-vous médicaux, visites et téléphones d'amitié. Aussi, ateliers-échanges gratuits pour toutes personnes de 45 ans et plus de la région de Québec. Maximum : 15 personnes

Renseignements et réservations : 418 683-2400

Adultes (45 ans et plus)

La Promenade des écrivains - Regards de flâneuses

Samedi 15 septembre 2018

10 h 30

Durée : 2 h

Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas (La Cité-Limoilou)

Coût d'entrée : 20 $

Les femmes voient la ville différemment, se l’approprient d’une autre façon. Si le territoire se lisait soudain au féminin, que découvrions-nous? Chez Adrienne Choquette (Laure Clouet, 1961), la bourgeoise claustrée avance à tâtons hors des sentiers battus, tandis que l’héroïne d’Andrée Maillet (Les remparts de Québec, 1965) se promène de nuit, flambant nue, en signe de contestation. Chez Denise Desautels, la poète se promène Dans une ville étrangère (1989), respire le fleuve, « [d]e fragment en fragment, jusqu’à ce que le bruit de l’eau réconcilie les villes, la réalité de la vision et la mémoire. » Avec Lise Tremblay, « la femme qui marche » mène une errance incessante dans les rues du Vieux-Québec, pour arrêter le temps. (L’hiver de pluie, 1990.) Pour Nicole Brossard, les ruines de la ville sont objets de fascination: « Elles forcent en nous la pensée du temps, une sensualité du temps aussi simple que il était une fois au bord de la mer, la transparence, la pureté, la nature grandeur nature. » (Hier, 2001.) Quant à Martine Delvaux, elle questionne sa ville natale, qui lui est étrangère, par laquelle elle tente de recoudre les blancs de ses origines. (Blanc dehors, 2015.) Chez ces six écrivaines, arpenter la ville répond à la quête identitaire, un appel à créer pour prendre part à la mémoire. 

Départ : Monument Wolfe, devant le Musée nationale des Beaux-Arts du Québec, Québec 


Depuis dix-huit ans, La Promenade des écrivains fait connaître le patrimoine littéraire de Québec, par des visites guidées où des textes d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui sont lus sur les lieux-mêmes qui les ont inspirés.

Renseignements et réservations : 418 641-6797, poste 3

Adultes

 Rencontre littéraire

La Promenade des écrivains - Le premier jardin d'Anne Hébert

Dimanche 16 septembre 2018

10 h 30

Durée : 2 h

Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas (La Cité-Limoilou)

Coût d'entrée : 20 $

Dans Le premier jardin, Anne Hébert fait de Québec un personnage à part entière, aux identités et aux passés multiples. En suivant les traces de l’héroïne Flora Fontanges, de l’ancien faubourg Saint-Louis au Parc Montmorency, La Promenade des écrivains propose de redécouvrir la ville des années vingt et soixante-dix, racontée par une des plus belles plumes de notre patrimoine littéraire. 

Départ : Maison de la littérature, 40, rue St-Stanislas, Québec 

Depuis dix-huit ans, La Promenade des écrivains fait connaître le patrimoine littéraire de Québec, par des visites guidées où des textes d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui sont lus sur les lieux-mêmes qui les ont inspirés.

Renseignements et réservations : 418 641-6797, poste 3

Adultes

 Rencontre littéraire
12
Nombre par page :
select